Container de décontamination

Le container de décontamination se retrouve dans les environnements sensibles, partout où de trouvent des produits dangereux pour l’homme et/ou l’environnement : produits à caractère chimique, bactériologique ou encore radioactif.

C’est le cas des sites chimiques et pétrochimiques, centrales nucléaires, hôpitaux, enceintes militaires, centres de recherches traitant des virus et bactéries. Ces structures peuvent être demandeuses de shelters et containers de décontamination ou de stockage de déchets dits « sensibles ».

Structure d’un container de décontamination

Un container de décontamination est recouvert, souvent en partie interne, d’une peinture spéciale dite décontaminante, permettant d’utiliser des solvants pour récupérer des liquides ou souillures sur les parois du shelter (parois internes en général).

Ces shelters techniques pour produits hautement toxiques ou nucléaires sont généralement équipés d’un sol étanche en acier inoxydable, en aluminium ou en résine pour faciliter le nettoyage.

Utilisé plus particulièrement pour les déchets radioactifs, l’amiante ou certains milieux biologiques à risque, le container de décontamination doit respecter un cahier des charges très technique et restrictif. Un shelter de décontamination fait parfois appel à des technologies relativement poussées pour répondre aux attentes des clients.

Un projet ? Contactez-nous !

Cahier des charges spécifique pour les containers de décontamination

Souvent, le cahier des charges se rapproche des attentes que l’on retrouve dans les zones exploitées par les industries pharmaceutiques ou agroalimentaires. L’idée reste d’avoir des surfaces lisses, sans relief ni aspérité où les bactéries et autres micro-organismes pourraient se « loger » et de permettre un nettoyage complet.

Les systèmes de prises de courant ou de plinthes sont intégrés de façon à faciliter le nettoyage. Le sol est parfois résiné avec recouvrement sur les murs de façon à assurer la continuité entre les deux plans. Aussi, on assiste souvent à la séparation du shelter en deux zones distinctes de façon à ce que le personnel puisse se changer avant de rentrer en zone contaminée.

Suivant le niveau de sécurité choisi, on peut disposer d’un sas en entrée après la zone de vestiaire. Le mode constructif sera adapté selon la typologie des produits ou contaminants susceptibles d’être utilisés.

Les solutions en panneaux sandwich sont généralement peu adaptées à ce type d’environnement car le mode de montage ne permet pas d’avoir des surfaces de nettoyage lisses. Les containers maritimes modifiés ou les shelters mécano-soudés permettent généralement d’atteindre les caractéristiques techniques souhaitées par le client.

D’autre part, les containers de décontamination doivent généralement être étanches de façon à garantir l’absence de passage d’air ou de liquide entre le shelter et le milieu extérieur.

En effet, garantir l’intégrité entre le container de décontamination et son environnement est l’un des critères clés de ce type de produit. Dans certains cas, les entrées et sorties d’air sont scrupuleusement contrôlées avec une filtration ad hoc des ventilations extérieures.

Les surfaces sont souvent rendues étanches par différents procédés (soudures, jointage, pare-vapeur étanche soudé, etc.) selon le degré de sécurité attendu par le client, lui-même guidé par la dangerosité des contaminants potentiels.

Discutons de votre projet !

Soumettez-nous votre plan et cahier des charges. Nous vérifierons notre capacité à répondre positivement pour réaliser votre container de décontamination ou de stockage de vos produits ou déchets sensibles.